Répertoire Méditerranéen

Fondation René Seydoux

Carreaux, Tunis © Elizabeth Grech

Réseaux

Le soutien au secteur associatif et la promotion d’une société civile indépendante, au nord comme au sud de la Méditerranée, sont une priorité constante de l’action de la Fondation René Seydoux.

Elle a participé activement, depuis le lancement du Partenariat euro-méditerranéen, aux Forums civils euromed, rendez-vous biennal de la société civile de la Méditerranée, et a concouru à l’organisation de certains d’entre eux.

Elle a également pris part dès 2003 au processus de création de la « Plate-forme non gouvernementale euromed » qui regroupe les principaux réseaux de la société civile indépendante d’Europe et de Méditerranée, actifs dans les domaines de la paix et de la prévention des conflits, de la défense des droits de l’homme, de la démocratie, de l’égalité entre hommes et femmes, de la sauvegarde de l’environnement, du développement, de la culture. La Plate-forme euromed a comme raison d’être principale de promouvoir le rôle et la place de la société civile au sein du Partenariat euro-méditerranéen. Dans ce cadre, la Fondation apporte sa contribution en sa qualité d’organisation du secteur culturel.

De juin 2006 à décembre 2008, la Fondation René Seydoux a occupé la fonction de chef de file du Réseau français de la « Fondation Anna Lindh pour le dialogue entre les cultures », première institution commune des pays de l’Union pour la Méditerranée, dont le but est de favoriser la compréhension mutuelle et l’échange culturel entre les pays de la zone euromed.

De 2009 à 2013, Giovanna Tanzarella, déléguée générale de la Fondation René Seydoux, a présidé le Réseau Euromed France (REF), www.euromed-france.org, branche française de la Plate-forme non gouvernementale euromed. Elle en est devenue la vice-présidente en 2015. Créé de manière informelle en 2005 puis déclaré association loi 1901 en 2009, le REF fédère des organisations de la société civile françaises impliquées dans la région euro-méditerranéenne. Il a pour objectif de faciliter les échanges de pratiques et la circulation de l’information, développer les initiatives conjointes et les partenariats et mener une action de plaidoyer sur les questions euro-méditerranéennes auprès des pouvoirs publics français et des institutions européennes.

Depuis le 23 février 2013, la Fondation René Seydoux est membre du conseil d’administration de la Plate-forme non gouvernementale euromed. 

"De nous-mêmes et de nos compagnons de route, toujours rencontrés chemin faisant, ce que nous exigeons ce sont des gains d'autonomie. Il ne s'agit pas de bâtir un système avec un centre (comme le système solaire), mais bien une constellation. Nous ne cherchons pas une cohésion d'ensemble qui finit toujours par niveler les singularités, effacer les paradoxes, uniformiser les pratiques et les pensées, mais nous travaillons à la multiplication des acteurs de la transformation social et poétique : un monde où aient leur place plusieurs mondes." Marc Mercier